Quand faut-il opérer la thyroïde ?

Quand faut-il opérer la thyroïde ?

La thyroïde, glande située à la base du cou et produisant les hormones thyroïdiennes indispensables au bon fonctionnement du corps, peut avoir une ou plusieurs maladies comme un goitre (grosse thyroîde), une hypothyroïdie, une hyperthyroïdie ou encore des nodules plus ou moins nombreux, simples ou cancéreux.

Dans la majorité de ces pathologies, le traitement est médical sauf pour les nodules cancéreux (rares, environ 5% des nodules). Notamment en cas de thyroïdite d’Hashimoto sans nodule se corrigeant par la prise à vie de lévothyroxine. Ou encore en présence de petits nodules relevant essentiellement d’une surveillance clinique et échographique. Pour les goitres simples, peu volumineux des conseils d’hygiène et alimentaire suffisent. En cas d’hyperthyroïdie, le traitement est d’abord médical. Selon l’évolution, la chirurgie ou bien l’iode radioactive (irathérapie) est proposée en deuxième intention.

Cependant dans certaines situations, la chirurgie de la thyroïde est nécessaire pour traiter une ou des maladies de cette glande.

Goitres thyroïdiens

Lorsque la glande thyroïde devient trop volumineuse, que sa taille est responsable de gêne pour respirer, manger ou dormir une intervention chirurgicale peut être alors discutée. L’hospitalisation dure de 2 à 3 jours en général. La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale avec une incision à la base du cou et un traitement à base de lévothyroxine est le plus souvent prescrit à prendre toute la vie en remplacement de la glande thyroïde qui a été retirée (thyroïdectomie totale ou partielle).

Nodules thyroïdiens

Plus fréquemment, la présence de un ou de nodules suspects d’être un possible cancer oriente vers un acte chirurgical qui confirmera le diagnostic évoqué lors de la cytoponction qui aura analysé un fragment de glande. Dans cette situation, le plus souvent une hospitalisation est programmée pour réaliser une incision à la base du cou, enlever le ou les nodules suspects pour les analyser et retirer l’intégralité de la thyroïde en cas de cancer confirmé à l’examen histologique. En cas de nodules sur un seul lobe de la thyroïde, l’intervention chirurgicale consiste alors à retirer le lobe malade (lobectomie). Après l’intervention, le patient n’a alors pas besoin de traitement médical puisque le lobe restant fonctionne en sur-régime pour compenser le tissu enlevé.

Maladie de Basedow ou hyperthyroïdie compliquée

Une maladie de Basedow ou hyperthyroïdie liée à présence d’un anticorps anti-récepteur à la TSH (TRAK) difficile à contrôler par un traitement médicamenteux à base d’anti-thyroïdiens de synthèse (ATS, type néomercazole, propylthiouracile,..) peut également être traitée par un traitement radical, la chirurgie. L’intervention consiste à enlever la quasi-intégralité de la glande. Pour ces patients qui se retrouvent alors en hypothyroïdie post-chirurgicale, un traitement à base de lévothyroxine est alors systématiquement prescrit pour toute la vie.

Indications pour opérer la thyroïde

Goitre simple Thyroïde augmentée de volume,
palpable, peu esthétique
Goitre compressif Thyroïde augmentée de volume,
comprimant ou déviant la trachée
Nodules thyroïdiens simples . Nodules de plus de 10 mm
de diamètre avec manifestations
cliniques (gênes pour respirer,
pour avaler sa salive, pour manger. Nodules peu esthétiques,
volumineux et visibles à l’œil nu
Nodules thyroïdiens toxiques . Nodules produisant trop
d’hormones thyroïdiennes
(hyperthyroïdie)
Nodules thyroïdiens cancéreux . Nodules présentant des signes
de cancer à l’échographie,
à la cytoponction
Maladie de Basedow compliquée . Hyperthyroïdie secondaire
à une maladie de Basedow
difficile à traiter par médicaments
(anti-thyroïdiens de synthèse)
ou récidivante malgré un
traitement médical bien pris.