Kilos abdominaux en excès après 35 ans : une menace de diabète pour les mois à venir

Des kilos en excès au niveau de l’abdomen (Kilos abdominaux ) après 35 ans constituent une réelle menace de survenue d’un diabète si aucunes mesures ne sont prises pour essayer de les faire disparaître. Il ne s’agit pas de perdre des dizaines de kilos mais dans un premier temps de 3 à 5 kilos pour réduire les risques que les taux de sucre dans le sang deviennent durablement trop élevés et traduisent  alors l’apparition d’un diabète (hyperglycémies persistantes).

Pour perdre en douceur les kilos en excès, il ne faut pas prendre des mesures alimentaires radicales comme s’interdire toutes sucreries, gourmandises ou encore s’engager à ne plus manger gras (quiches, pizzas, frites). Il est préférable pour ne pas être frustré de se fixer des objectifs raisonnables comme par exemple limiter les aliments gras (riches en huile, sauces, sels) à 2 ou 3 fois par semaine en quantités raisonnables (une portion de restaurant) et de vous garder un  plaisir sucré avec une viennoiserie (croissant, pain au chocolat,..) , un gâteau par semaine. Déjà, en réduisant vos repas gras et sucrés vous réduirez vos kilos en excès et donc vos risques de devenir diabétique. Pour être plus efficace, chaque jour vous allez essayer de manger à au moins un des repas des crudités (tomates, betterave,…), des légumes (haricots verts, poivrons, ratatouille) et en dessert vous terminerez par un fruit frais de saison au déjeuner ou au dîner. En mangeant lentement, vous digérez mieux et vous aurez également moins l’envie de manger, notamment du pain  en grosses quantités.

Toujours pour perdre vos kilos au niveau du ventre, il est important également de réduire les boissons alcoolisées (vin, bières, apéritifs) mais également les sodas ou encore les jus de fruits. Là encore, il ne s’agit pas de s’interdire de consommer ces boissons. Raisonnablement, vous pouvez prendre 2 à 3 verres d’alcool ou de boissons sucrées par semaine, en vous méfiant des week-ends avec vos amis qui peuvent être trop « arrosés ».

Enfin, ces changements d’habitudes alimentaires peuvent s’associer à une reprise progressive de l’activité physique, comme marcher régulièrement pendant 20 à 30 minutes ou bien faire de la gymnastique d’appartement par exemple 2 à 3 fois par semaine.

Lorsque vous changez votre comportement alimentaire, le premier mois est toujours difficile car vous devez lutter contre vos mauvaises habitudes (sucreries, grignotages, repas sautés ou trop vites avalés). Ce n’est pas grave de « craquer ». L’essentiel est de poursuivre vos efforts car dès la 2ème semaine vous commencerez à vous sentir mieux : moins fatigué après les repas, votre sommeil s’améliora, moins de ballonnements  ou de douleurs à l’estomac. A l’issue de ce premier mois, en poursuivant sur la durée vos efforts alimentaires et de reprise d’activités physiques, les bourrelets de graisse au niveau de l’abdomen se réduiront progressivement et vos risques d’apparition d’un diabète baisseront.

Les commentaires sont clos.