Quand la prise de poids est-elle associée à des troubles hormonaux ?

Rating: +0

Positive Negative

La prise de poids peut être associée à des troubles hormonaux lorsqu'il existe une anomalie de production d'hormones par les glandes endocrines.

Par exemple, l'hypothyroïdie avec une baisse des hormones thyroïdiennes ralentie le métabolisme et provoque donc une prise de poids alors que les habitudes alimentaires ne sont pas modifiées. A l'inverse, l'excès de cortisol qui se produit lors de stress prolongé ou en cas d'obésité avec surcharge abdominale et vergetures sur le ventre est également responsable de prise de poids : c'est l'hypercorticisme d'entraînement.

Autre exemple également fréquemment rencontrée, c'est une prise alimentaire excessive, notamment de sucreries qui provoque un excès d'insuline par le pancréas et entraînant un stockage des aliments sous forme de graisses dans le foie et les cellules adipeuses : c'est l'hyperinsulinisme réactionnel.

Enfin, certains médicaments modifient les secrétions hormonales, notamment au niveau de la thyroïde et du pancréas et donc entraînent un désordre hormonal à l'origine d'une prise de poids.

C'est donc une vaste question, dont la réponse dépend de la personne, de son histoire familiale et personnelle, des signes cliniques passés et présents ainsi que des résultats des analyses de sang et de la prise de médicaments.