Pourquoi les hormones sont importantes dans notre vie ?

Rating: +1

Positive Negative

Les hormones sont des substances naturellement produites par notre corps qui interviennent directement sur le fonctionnement de un ou plusieurs de nos organes (cerveau, coeur, foie, muscles,…). Elles participent également activement à la régulation de notre métabolisme (contrôle du sucre par l’insuline et le glucagon, du calcium dans le sang par la parathormone, de la tension artérielle par l’aldostérone, de la quantité d’eau dans notre organisme avec hormone antidiurétique …).
Les dosages sanguins des hormones montrent que leurs taux peuvent varier d’un jour à l’autre, d’une heure à l’autre et d’une personne à l’autre mais dans des proportions connues. Par exemple, le taux sanguin de la TSHus, hormone qui contrôle la glande thyroïde, varie normalement de 0,3 à 4,5 mUI/L (norme pour la majorité des laboratoires d’analyses sanguines). Des taux de TSHus de 1,2 mUi/L puis de 3,8 mUI/L trois mois après seront donc considérés comme normaux. Des taux de TSHus de 0,01 mUI/l ou de 8 mUI/L seront considérés comme anormaux et justifient de rechercher une cause à ces anomalies hormonales.

Le fonctionnement de nos hormones
Les hormones n’agissent pas seules. Elles fonctionnent en parallèle avec notre système nerveux (cerveau) pour répondre de manière adaptée aux différentes situations rencontrées. Par exemple, en cas de stress aigu notre cerveau commande la production de cortisol (hormone) par les glandes surrénales ou encore en cas de jeûn prolongé (repas sauté), notre centre hypothalamique de la faim (au niveau du cerveau) commande la production de sucre par le foie par l’intermédiaire du glucagon (hormone).

Les rôles de nos hormones
Les hormones règlent les grandes fonctions de notre organisme, comme l’appétit (, le sommeil, le stress, la libido ou encore elles participent au maintien dans le sang des valeurs adaptées de la glycémie (sucre dans le sang), de la natrémie (sel), de la calcémie (calcium sanguin). Récemment, il a été également montré que le tissu graisseux est régulé par une hormone, la leptine. Les hormones interviennent également dans la survenue de la puberté, la capacité de conception des enfants (estrogène, progestérone, …) mais également pour les nourrir (l’allaitement est possible grâce à la prolactine produite par notre hypophyse, glande située au niveau du cerveau).
Les hormones interviennent dans la différenciation et le vieillissement cellulaire (par exemple, le cortisol, l’hormone de croissance) et peuvent donc jouer un rôle favorisant dans le renouvellement des organes.
Dans la régulation des rythmes chronobiologiques (comme les cycles de vieille-sommeil avec la mélatonine), dans le fonctionnement des cycles de jeûn-repas (avec insuline et glucagon) ou encore dans le contrôle de la température corporelle (avec les hormones thyroïdiennes), les hormones jouent un rôle majeur, toujours en coordination avec les centres de commandes qui se trouvent au niveau du cerveau (hypothalamus, hypophyse).

Les associations hormones - cancers
Des taux sanguins hormonaux durablement élevés sont considérés comme des facteurs favorisants de certains cancers, notamment en cas d’excès d’insuline (hyperinsulinisme), de cortisol (hypercorticisme), d’hormones de croissance (acromégalie).
Des hormones favorisent le développement des cancers hormono-dépendants : les estrogènes pour une forme de cancer du sein, la testostérone pour une forme de cancer de la prostate.

Ce qu'il faut retenir
Nos hormones régulent le bon fonctionnement de nos organes et contribuent avec notre système nerveux à assurer un équilibre de notre métabolisme contribuant à notre bien-être, à nous préserver des maladies.