Excès de cholestérol, pourquoi ?

L’excès de cholestérol dans le sang est responsable d’accidents cardiaques et vasculaires (artères bouchées). En effet,  le cholestérol se dépose au niveau des artères qui finissent par se boucher entraînant un infarctus puisque l’organe n’est plus alimenté par du sang riche en oxygène.  C’est donc l’excès de cholestérol qui est à l’origine des infarctus du myocarde (coeur), des infarctus cérébraux (cerveau) mais également des gangrènes des jambes suite à des artères obstruées par des dépôts de graisse.

L’excès de cholestérol est plus dangereux encore chez les fumeurs car les risques d’athérosclérose sont alors majorés. Dès la quarantaine, ces personnes sont à risque de faire un infarctus, un accident vasculaire cérébral surtout s’ils pratiquent une activité physique intense.

L’excès de cholestérol se voit dans trois situations :

  • lorsque l’alimentation est trop grasse (biscuits, gâteaux, fromages, charcuterie, …) ;
  • lorsque le terrain génétique est défavorable et que le corps produit trop de « mauvais » cholestérol qu’il élimine mal. Le diagnostic est fait à partir des résultats de l’analyse de sang : un taux de LDL-cholestérol trop élevé indique un risque cardiaque et vasculaire majoré ;
  • lors de la prise de pilules contraceptives trop dosées en œstrogènes.

Les risques d’accidents cardiaques et vasculaires sont majorés lorsque :

  • deux ou trois situations existent : excès alimentaires d’aliments gras + parents avec excès connus de cholestérol ou ayant eu un infarctus + prise de pilule contraceptive ;
  • la consommation de tabac persiste malgré un taux de cholestérol élevé (le LDl-cholestérol) ;
  • l’absence d’activités physiques persiste malgré les conseils médicaux qui visent à réduire le « mauvais cholestérol » ;
  • l’excès de « mauvais » cholestérol persiste malgré une reprise des bonnes habitudes alimentaires et qu’aucun médicament hypocholestérolémiant n’est régulièrement et durablement pris chaque jour (une statine, voire un fibrate) ;
  • la tension artérielle n’est pas contrôlée car dans cette situation le risque cardiaque et vasculaire est alors augmenté.

    Les médicaments contre l’excès de cholestérol

Lorsque le LDl-cholestérol reste trop élevé malgré une alimentation équilibrée et une activité physique régulière, pour réduire les risques d’athérome (artères se bouchant), il est alors licite de proposer un médicament de la famille des statines à la dose la plus faible possible et d’ajuster la posologie selon l’efficacité ou la tolérance.

Dans certaines situations, il est proposé un médicament de la famille des fibrates, notamment quand le LDl-cholestérol et les triglycérides sont trop élevés.

Dans la majorité des cas, ces traitements médicamenteux sont prescrits pour plusieurs mois, voire des années. Il est toujours possible de les arrêter, de contrôler le taux de cholestérol dans le sang sans traitement et de les reprendre si le LDL-cholestérol reste trop élevé.

Les commentaires sont clos.